02. Les Compagnons de l’Université nouvelle

 

Le programme des Compagnons est défini dans les deux tomes de l’Université nouvelle qui prônent une réforme de l’école en faveur de l’école Unique. Ces deux volumes qui datent respectivement de novembre 1918 et de juillet 1919 connaîtront une nouvelle édition (version actualisée) en 1924.

Nous tenons à remercier M. Jean-François VINCENT de nous avoir permis de mettre en ligne la couverture de ces deux ouvrages, consultables à la Bibliothèque inter-universitaire de Médecine (BIUM) de Paris.

(JPG)

***

(JPG)

En 1926, Les Compagnons de l’Université nouvelle constitue un nouveau Comité directeur et en profite pour publier leur bulletin. Le bureau est alors composé d’un :

Président d’honneur : M. Albert Girard
Président : M. le Docteur Henri Laugier
Vice-Président : Mme Alice Jouenne
Secrétaire général : Georges Grélois
Trésorier : M. Maurice Weber
Trésorier adjoint : M. Hauser

et de 25 membres :

J. Ancel, professeur agrégé d’histoire ;
L. Bataillon, professeur au lycée de Nîmes (mutera ensuite à Montpellier) ;
E. Bouvier, professeur à la Faculté des Lettres de Montpellier ;
J.-M. Carré, professeur à la Faculté des Lettres de Lyon ;
L. Cazamian, professeur à la Faculté des Lettres de Paris ;
P. Dottin, professeur à la Faculté des Lettres de Toulouse ;
E. Feuillet, instituteur ;
L. Franchet, professeur au collège Chaptal ;
A. Ganem, agrégé d’Histoire ;
A. Girard, professeur agrégé d’Histoire ;
E. Giraud, professeur à la Faculté de Droit de Rennes ;
M. G. Grélois, directeur d’école publique ;
Hauser et Mme Hauser ;
Pierre Jay, instituteur ;
Mme A. Jouenne, directrice d’école de plain air ;
M. Kergomard, professeur agrégé d’histoire ;
M. le Dr H. Laugier, chef de travaux à la Faculté des sciences de Paris ;
C. Lavie, directeur d’école publique ;
Le Guyon, pensionnaire de la Fondation Thiers ;
R. Maublanc, agrégé de philosophie ;
F. Papillon, directeur d’école publique ;
Salmet, ingénieur Art et Métier ;
M. Souriau, professeur agrégé de philosophie ;
M. Weber, professeur agrégé de mathématiques ;

Source : Le Comité Directeur, « A nos adhérents, A nos abonnés », L’Université nouvelle, n°1, janvier-février 1926, p.7-8.

En octobre 1932, le bulletin consacre un numéro spécial à L’Education nouvelle attestant des liens entre ces deux mouvements comme la fort bien montré Régis de Reyke dans sa thèse (1999).

(JPG)

Source : L’Université Nouvelle, n°56-57, 7ème année, 2è et 3è trimestres 1932 (paru en octobre 1932).

C’est, enfin, avec plaisir que nous vous renvoyons aux ouvrages de Bruno GARNIER presentes sommairement dans la rubrique "Actualites" de ce site.

Laurent GUTIERREZ